• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Au secours de ma soeur...

Au secours de ma soeur... - Laura Franklin

Mercredi dernier, j’avais eu la chance de rencontrer une personne qui a changé le cours de la vie de ma sœur. Elle cherchait un emploi, mais elle n’arrivait pas à s’exprimer correctement lors des entretiens. Et, même si elle passait cette première étape, elle ne pouvait pas passer la première journée, car elle était si stressée qu’elle ne parvenait pas à exécuter les tâches requises pour son poste. Elle avait même tenté de changer de voie professionnelle, mais aucune ne laissait entrevoir un emploi, toujours pour les mêmes raisons. Ce blocage était si fort, que j’avais pensé qu’elle pouvait être aidée par un spécialiste qui lui redonnerait confiance en elle. Ce fut donc, le mercredi de cette semaine, quand j’ai eu un problème avec mon automobile, car la roue avant gauche était crevée, ce qui m’a obligé à attendre la dépanneuse sur une terrasse, en buvant quelques cafés.

J’ai reconnu Richard, un ami de Michelle et André, alors qu’il passait dans la rue. Je me suis levé pour lui signaler ma présence, et il s’est aussitôt approché de moi. Il était en compagnie d’un homme assez grand, habillé avec élégance. Il me fut présenté. Il se nommait Maxime. Avec Richard, nous sommes partis dans une discussion sur le meilleur endroit pour trouver du pavé uni montréal. Je lui ai demandé des nouvelles de Rebecca, sa conjointe, qui s’était lancée, quelques mois avant cette rencontre, dans le commerce des objets exotiques. La plus grande partie de son stock provenait de Bali. Elle avait aussi quelques tentures indiennes, du Rajasthan, et de beaux meubles chinois, laqués en rouge et en noir. Sa boutique prenait son essor progressivement. Elle avait des fournitures de qualité et les clients commençaient à affluer, en nombre plus important chaque jour.

Rebecca recherchait une vendeuse. J’ai parlé de ma sœur, de ses difficultés. Maxime avança la possibilité que Judith, après autant d’échecs, ne retrouve la sérénité que si elle avait enfin une expérience professionnelle positive. Il avança l’idée qu’elle soit la vendeuse recherchée par la conjointe de Richard. J’ai envoyé un message à Judith, pour lui exposer cette opportunité. Elle connaît Rebecca depuis plusieurs années, cela l’amènerait à prendre confiance en ses capacités. Hier, elle a travaillé pour la première fois dans la boutique. Elle se surprit à être souriante, réactive et très professionnelle. Elle mémorisa facilement la provenance de chaque objet à vendre. J’espère que cette journée réussie sera suivie par de nombreuses autres.

 

The author:

author