Avant le cinéma - Laura Franklin
Laura Franklin

Avant le cinéma

Sur mon bureau, chez moi, j’ai un toujours tas impressionnant de papiers à trier, mais je ne parvenais pas à trouver quelques heures à consacrer à ce rangement. J’ai, pourtant, les trieurs, les classeurs et tous les dossiers cartonnés nécessaires à leur organisation. Je suis plutôt ordonnée, sauf en ce qui concerne ce sujet. Avec Anne-Lise, j’ai commencé à comprendre que je devais faire au fur et à mesure ce tri. Ma cousine est peu organisée. Par contre, comme elle a une entreprise, elle doit avoir tous ses documents mis à jour et bien classés. Comme elle m’a bien expliqué son mode de fonctionnement, j’ai voulu la remercier de son aide en la conviant à une sortie au cinéma, suivie d’un souper dans un bon restaurant. C’était Christophe, son compagnon, qui m’a eu des informations sur la pose de marches Montréal, qui m’avait soufflé cette idée. J’avais demandé son avis au jeune homme, car je n’avais pas d’inspiration.

Cette sortie entre filles a été une journée formidable, mais qui ne s’est pas du tout déroulée comme je le souhaitais, malheureusement. Dès le début, j’ai pris du retard sur ma préparation de biscuits, que je voulais déguster avec mon amie, avec un bon café, avant de partir. Plus de dix minutes de cuisson après, car je les avais oubliés, nous avons pu goûter à mes petits gâteaux, qui avaient un peu séché, mais dont les pépites de chocolat étaient fondantes et tièdes, comme je les aime. Mon percolateur a distillé deux délicieux breuvages aux arômes d’arabica corsé, et j’ai surmonté le mien d’un nuage de crème fouettée. Prêtes à faire une vingtaine de minutes en automobile pour atteindre notre but, nous ne nous attendions pas à y rester plus d’une heure. 

Un accident avait ralenti la circulation, par le trajet que j’avais choisi de suivre. Je n’avais pas voulu écouter les indications de mon GPS, j’avais préféré prendre ma route habituelle, car je suis entêtée. C’était une mauvaise idée, car nous avons été bloquées pendant plus d’une demi-heure. Ensuite, ce fut très difficile de stationner mon véhicule. J’avais complètement oublié qu’un quartier organisait un défilé. Nous avons attendu encore dix minutes avant de sortir de l’auto. J’avais pensé que nous aurions pu aller dans des boutiques de vêtements, car je voulais renouveler une partie de ma garde-robe, mais la séance de cinéma commençait bientôt. Le reste de la journée s’est plutôt bien déroulée, heureusement.