• Facebook
  • Twitter
  • Google +

À la découverte de l'Italie

À la découverte de l'Italie - Laura Franklin

Je voulais faire un voyage en Europe pour découvrir les merveilles de la Méditerranée. J’avais eu une enfance bercée par les contes d’une grand-mère sicilienne. Elle m’avait décrit les paysages magnifiques et les contrées sauvages, les bords arides et les criques à l’eau translucide, tant et tant que j’avais l’impression de les avoir déjà parcourus dans tous les sens. Lorsque je suis allée chez mon planificateur financier Québec, j’ai vu une publicité, dans une agence de voyages, pour partir explorer les îles méditerranéennes, entre l’Italie et la France. La Sicile était une des étapes, la Corse une autre. Malheureusement, pour mes prochaines dates de vacances, aucune place ne restait pour ce séjour. La jeune femme fut une excellente conseillère, elle m’a recommandé de prendre un vol pour Marseille et de profiter des abords de la mer tout en restant en ville. Je pouvais aller jusqu’à Palerme, à partir du port de Marseille.

Une autre croisière était programmée sur ce circuit, plus court que l’autre. Comme j’étais logée dans un hôtel prestigieux de l’ancien port phocéen, je pouvais en profiter pour partir à la découverte des calanques et de l’arrière-pays provençal. Manger une bouillabaisse dans un restaurant tout en regardant l’étendue de la belle bleue, voilà comment la jeune vendeuse me parla de ce voyage. Je fus donc conquise par cette perspective, passer plusieurs jours au bord de la mer avec une température extérieure très agréable, de jour comme de nuit. J’ai préparé mes valises une semaine avant mon départ, tellement j’étais excitée à l’idée de voir ces paysages que ma grand-mère m’avait décrit. Je ne m’attendais pas à être si charmée que j’ai prolongé de trois journées mon arrêt dans la ville de Palerme. De même, les alentours de la belle ville française furent une découverte merveilleuse.

Je suis revenue avec une peau toute bronzée, des étoiles dans les yeux quand je parlais de tout ce que j’avais contemplé et une grande nostalgie. J’avais l’impression d’être revenue chez moi, lorsque je passais dans des ruelles minuscules ou quand je regardai le coucher du soleil. Ce fut quelques mois après ce voyage que je me suis informée sur les possibilités pour retourner dans ces lieux qui m’avaient enchantée. J’ai trouvé une solution parfaite, qui me permet de garder mes amis et ma famille près de moi, une partie de l’année, tandis que l’autre, je me déplace dans toutes les grandes villes du sud de la France, de l’Italie, de l’Espagne.

 

The author:

author