Les deux voleurs du supermarché - Laura Franklin
Laura Franklin

Les deux voleurs du supermarché

Les deux voleurs du supermarché - Laura Franklin

Il est arrivé une histoire extraordinaire au supermarché. À la sortie du bureau, je suis passée là-bas pour faire quelques provisions. Il me manquait deux ou trois choses et cela ne pouvait pas attendre jusqu’en fin de semaine.

J’étais dans les rayons, en train de charger mon panier quand mon attention a été attirée par deux jeunes hommes. Ils se comportaient de manière surprenante. Je n’ai su dire pourquoi, mais ils ne semblaient pas être là pour faire des achats. J’ai d’abord pensé qu’ils avaient bu et venaient se ravitailler en alcool pour terminer la soirée. En tous cas, ils prenaient des articles, les observais sous tous les plans, se mettaient face à face, comme s’ils complotaient quelque chose.

Je suis donc revenue à mas achats, tout en les guettant du coin de l’œil. Lorsque j’ai terminé mes achats, je me suis dirigée vers les caisses. C’est à ce moment que je les ai revus se diriger la sortie. Alors qu’ils y étaient presque, trois agents de sécurité du magasin se sont posés devant eux et les ont retenus. Ma première réaction est de me dire que c’étaient des voleurs. Curieuse, je n’ai rien manqué de la scène.

Pourtant, la fouille n’a rien donné et ils ont dû les laisser partir. J’étais très confuse, car ces deux personnes avaient vraiment eu le comportement de personnes faisant des choses peu recommandables. J’ai chassé ces pensées de mon esprit et je me suis dirigée vers le parking. Tout près de ma voiture, il y avait un camion avec un logo d'une entreprise spécialisée en soumission toiture mascouche. Je me suis donc dis que cela avait sans doute un rapport avec ce que je venais de voir. Mais il n'en était rien. J'ai vu les employés revenir, et ce n'était pas les mêmes personnes que j'avais vu à l'intérieur du commerce. Donc, après avoir chargé mes emplettes, j’ai pris une boîte de biscuits salés parmi les trois que j’avais achetés et me suis installée au volant.

Soucieuse de prendre un peu de bon temps, j’ai pris la boîte de biscuits. En essayant de l’ouvrir, j’ai aperçu une fente sur les côtés. La coupure était nette et tranchante. En regardant bien, j’ai vu que la boîte avait été vidée d’une bonne partie des biscuits. En une fraction de seconde, tout est devenu clair dans ma tête. Les deux jeunes hommes.

En fait, ils n’ont rien volé. Ou plutôt, ils n’ont rien emporté. Ils se sont servis sur place. Avec un objet tranchant, probablement un couteau ou un cutter, ils ouvrent les boîtes et consomment sur place. Leur comportement était bien suspect, mais leur mode opératoire explique pourquoi les agents de sécurité du supermarché n’ont rien trouvé sur eux. Riant jaune devant tant d’ingéniosité, certes malfaisante, je me promets de mieux faire attention à mes boîtes de biscuits la prochaine fois.